En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.

L'accueil du travailleur saisonnier

Mis à jour le 05/07/2018

Les accidents du travail en agriculture restent plus fréquents et plus graves en moyenne, que dans les autres branches d’activité industrielle. Certains d’entre eux ont des conséquences humaines, sociales et financières importantes.

L'accueil du salarié

Préparer l'accueil

 
Evaluer les risques professionnels
L’évaluation des risques consiste à identifier toutes les situations de travail susceptibles de causer des accidents ou d’engendrer des maladies professionnelles, et à préciser les mesures de prévention prises ou à prendre pour supprimer ces situations à risques. Le résultat de cette démarche doit être consigné dans un document écrit. Cet écrit s’appelle le “document unique d’évaluation des risques professionnels” (DUERP).
Tous les employeurs de main-d’oeuvre et tous les chefs d’entreprises recevant des travailleurs : apprentis, entraide, stagiaires, aides familiaux, aides bénévoles…
Il n’existe pas de "DUERP" type. Le chef d’exploitation a le choix du support qui lui paraît le mieux adapté à ses besoins.
 
Afficher les documents obligatoires
Toutes les entreprises, employant de la main d'œuvre, doivent mettre en place un affichage :
  • Les coordonnées de l’Inspection du Travail,
  • Les coordonnées du service de Santé Sécurité au Travail de la MSA,
  • Les coordonnées des secours d’urgence (SAMU, Pompiers, centre anti-poison),
  • Les horaires de travail lorsque les salariés sont occupés selon un horaire collectif,
  • Lse jours de repos lorsque le repos n'est pas donné le dimanche
  • L’ordre et les départs en congés payés,
  • L’intitulé de la convention collective et des accords applicables avec mention du lieu et du moment où ils peuvent être consultés dans l'entreprise par les salariés,
  • Les modalités d'accès et de consultation du document unique d’évaluation des risques professionnels,
  • Le numéro d'appel du service de prévention des discriminations raciales.
  • Les textes relatifs à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes,
  • Les textes relatifs à l'égalité de rémunération entre les femmes et les hommes,
  • Les textes relatifs à la lutte contre les discriminations,
  • Les textes contre le harcèlement moral et des faits de harcèlement sexuel,
  • Les textes relatifs à l'interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif,
 
Tenir certains registres
Le code du travail rend également obligatoire la tenue de certains registres qui doivent être mis à la disposition de l'inspection du travail :
Le registre unique du personnel (liste de l'ensemble des salariés de l'entreprise précisant les dates des entrées et des sorties),
Les documents d'enregistrement du temps de travail,
Le document unique d'évaluation des risques professionnels,
 
Conserver certains documents
Le code du travail rend également obligatoire la conservation de certains documents qui doivent être mis à la disposition de l'inspection du travail :
 
  • Le registre unique de sécurité contient les attestations, consignes, résultats et rapports relatifs aux vérifications et contrôles mis à la charge de l'employeur au titre de l'hygiène et de la sécurité du travail. Y sont également consignées les observations et mises en demeure notifiées par l’inspection du travail et relatives à des questions d’hygiène, de sécurité, de médecine du travail et de prévention des risques Ce registre doit impérativement contenir les documents des deux derniers contrôles et vérifications. Il doit être conservé pendant une durée de 5 ans.
  • Les bulletins de paie sur les 5 dernières années,
  • Les documents remis à l'occasion des examens médicaux réalisés par le médecin du travail ou l'infirmier du travail.
 

Accueillir les travailleurs


Présenter l'entreprise  
Il est important d’accueillir les travailleurs, de leur présenter l’entreprise afin de permettre aux nouveaux arrivants de prendre leurs repères.
 
Rassembler les conditions matérielles d'accueil
L’employeur doit mettre à disposition de son personnel :
  • Un vestiaire,
  • Des équipements de travail adaptés aux travaux à réaliser (conformité…),
  • Des équipements de protection individuels adaptés aux risques, vérifiés et remplacés régulièrement,
  • Des installations sanitaires,
  • Une douche lorsque les travaux effectués sont insalubres ou salissants (traitements phytosanitaires…),
  • Un local pour les repas (si nécessaire),
  • Une trousse de secours.
  • Si l’entreprise n’a pas d’installations sanitaires, le chef d’entreprise peut mettre à disposition celles de son habitation mais l’accès doit en être libre.